Articles

Affichage des articles du juin, 2016

Lettre à mon futur éditeur

Cher éditeur, Toute ma vie, j’ai lutté pour ne pas écrire. Toute ma vie, j’ai souhaité vivre comme dans un roman. Or, pour exister de cette façon, il faut s’investir sans escales. J’ai senti ce tiraillement et cet appel toute ma vie. Celui de l’écrivain opposé à l’envie démesurée d’engloutir ma vie. Là où d’autres auraient pu conjuguer vie trépidante et écriture, j’ai échoué. Comme le dit la chanson, je ne regrette rien, cette vie a été à la hauteur de mes folies.  Cependant, au seuil de mes quarante ans, mes désirs assouvis cachent un souhait que ma mémoire avait oubliée. Celui d’écrire un roman. Celui de céder le pas, enfin. Exactement comme si je rendais les armes, comme si j’abdiquais un territoire non-défriché dont le potentiel est encore à soupeser. J’ai assez vécu pour ne plus angoisser à l’idée d’écrire pendant que des bouts de mon existence se déroulent sans moi. Pendant des années, je n’ai soulevé la couverture d’aucun roman tellement ma rage de vivre me surmenait. Pourtant, …

180 rue Des Espoirs

Image
Devant moi, la maison rouge et blanche qui m’a vu grandir. C’est mon ancre au port de mes rêves, c’est une marée d’aspirations souvent comblées et parfois déçues, c’est une vue sur ma joie de vivre précoce et mon innocence qui ne s’envolera jamais.
En face de la maison, une pancarte un peu trop grande trône sur laquelle il est écrit « À vendre ». Je ne peux pas croire que c’est fini, que je vais perdre ce lieu, celui où je me sens le mieux au monde. Tant de choses ont débuté ici et se sont terminées à la cime de ce toit…
Je suis là en cette fin de journée pour admirer une dernière fois cette maison tant chérie. Machinalement, je débute un tour de ces lieux enfouis de souvenirs qui subliment ma mémoire. Ces murs renferment une histoire chuchotée par leurs bouches d’autrefois et je suis là pour l’entendre. Les fenêtres me reflètent une jeunesse révolue où les moments imparfaits et les rires magnifiés conduisent mon pas. 
La cuisine. Je retombe en enfance. J’ai 5 ans. Ma mère fait des tar…